Vous êtes ici

Carnivores

L'ordre des carnivores inclut des mammifères prédateurs consommant en majorité d'autres vertébrés et rassemblant des espèces très variées, de la belette à l'ours. Ces prédateurs sont spécialement adaptés à la capture de leurs proies par une dentition très caractéristique et étroitement liée à un régime carné. Les canines très développées, les crocs servent de ' poignard '. Deux paires de dents sont spécialisées : ' les carnassières ', la dernière prémolaire supérieure-PM4 dans la majorité des cas et la première molaire inférieure-M1. Ces dents sont tranchantes et plus développées que les autres.

crâne de martre (Dessin Jean Chevallier)
Formule dentaire (I, C, PM, M) et nombre total de dents chez les carnivores.

Tous les carnivores ont une acuité sensorielle remarquable pour localiser leur proie : selon l'espèce, c'est la vue, l'ouïe ou l'odorat qui prédomine. La plupart des espèces ont une technique de chasse caractéristique. Le renard saute et bondit sur sa proie avant de l'occire par ses mâchoires puissantes. Le chat guette, rampe, saisit avec ses pattes et tue avec ses griffes rétractiles ou par morsure à la base du crâne. La belette et le putois se faufilent dans les terriers pour poursuivre leurs proies. Cependant, la plupart des carnivores sont très adaptables aux différentes proies recherchées et peuvent se focaliser sur une espèce quand elle est localement abondante.

La répartition actuelle des carnivores de nos régions remonte à la fin des glaciations du Quaternaire. Le réchauffement qui a suivi la dernière glaciation a permis à une espèce méditerranéenne, comme la fouine, d'étendre son aire de répartition, tandis que les espèces nordiques, comme la martre et l'hermine, se sont maintenues.

Parmi les dix-sept espèces de carnivores sauvages présentes en France, neuf espèces se rencontrent en Morvan. Elles se répartissent en trois familles : la famille des canidés avec un seul représentant le renard, la famille des mustélidés (le blaireau, la loutre, la fouine, la martre, la belette, l'hermine et le putois) et la famille des félidés (le chat forestier).

blaireau (Photo Daniel Sirugue)

Une autre famille est présente en Bourgogne, la famille des viverridés, avec comme unique représentant, la genette, espèce très rare et localisée dont le statut reste à établir.

Les carnivores sont des animaux discrets, de moeurs essentiellement nocturnes. Les contacts visuels avec l'animal sont donc assez rares et le sont à l'occasion de rencontres furtives dans les phares de voitures ou d'affût à la sortie du terrier. Les analyses des carnets de piégeage de la Côte-d'Or, de la Saône-et-Loire et de l'Yonne, ainsi que les tableaux de chasse annuels recueillis par les Fédérations départementales des chasseurs, apportent quelques données qualitatives. La majorité des données sont issues des indices de présence laissés par les animaux, les empreintes, les terriers, les crottes et les coulées. Les restes de repas sont beaucoup plus difficiles à interpréter.

Souvent dicté par l'Homme, le statut des carnivores a évolué au cours des siècles. Associés à des images de férocité, d'animaux cruels, sanguinaires, suceurs de sang et maudits, les carnivores ont été persécutés au nom de la protection civile, du bétail ou du gibier. Leur destruction a été incitée par la valeur marchande de certaines fourrures et par l'octroi de primes.

renardeau (Photo Daniel Sirugue)

Amplifiant cette lutte directe, les modifications des paysages comme la déforestation, les défrichements au Moyen Age, l'extension de l'agriculture, le drainage et les pollutions diverses ont joué et jouent encore un rôle important. La diversité et le nombre des carnivores ont ainsi notablement diminué. En Bourgogne et en Morvan, certaines espèces se sont éteintes tels l'ours, le lynx, le loup et le vison d'Europe, ou sont en voie de disparition comme la loutre. D'autres ont mieux résisté aux différentes campagnes d'éradication menées par des moyens multiples : battue, gazage, déterrage, piégeage, empoisonnement...

Contributions

Il n'y a actuellement aucune contribution.

Contribuer

Ajoutez une ou plusieur images (maximum : 5)