Vous êtes ici

Marcel Vigreux, historien au service du Morvan (1933-2001)

Marcel Vigreux a consacré sa vie au Morvan, qu'il ne cessa de servir, d'étudier et de faire connaître, comme universitaire, comme élu, comme responsable associatif et toujours comme chercheur.

La formation : une jeunesse loin du pays
Il est né à Paris, en juin 1933, dans une famille contrainte à la migration pour trouver un emploi. Son père avait d'abord été ouvrier agricole et bûcheron à Ménessaire. 
Marcel est élève du lycée Condorcet, puis de l'Ecole normale d'instituteurs d'Auteuil. Il poursuit ensuite à la Sorbonne, en qualité de boursier, des études d'histoire, licence, DES (aujourd'hui maîtrise), CAPES et enfin agrégation en 1960.
La vie professionnelle commence après le service militaire dans le Sud algérien.

Une carrière multiple

L'universitaire
Professeur au lycée Bonaparte d'Autun de 1962 à 1967, puis assistant d'histoire à l'Université de Dijon, maître de conférences et enfin professeur à l'Université de Bourgogne.

L'élu
Maire de Ménessaire depuis 1967 et constamment réélu, il entre au conseil syndical du Parc du Morvan et en devient vice-président en 1994. Homme de convictions, attaché aux notions de justice et d'équité, il fait face avec efficacité aux obligations qui découlent de ses mandats, au prix d'un travail soutenu.
Il impulse la mise en place de l'écomusée éclaté dont il réalise en 1989 la première maison, celle du seigle, qui montre la domination de cette céréale dans l'agriculture ancienne, et au-delà, dans tout le passé du Morvan. Ayant collaboré à la préparation des sites ultérieurs, il put encore assister en 2001 à la mise en place de la Maison Centre. Il anime également la préparation des points de lecture du paysage.

L'animateur de la vie associative
Marcel fut constamment présent à l'Académie du Morvan. Ami de Claude Régnier, il assiste à la création de l'association en 1967. Il est membre de la première structure de direction en 1968. Pendant vingt-six années, il assume la responsabilité de directeur du Bulletin, du n°1 en 1974 au n°52/53 en 2001. Ce poste clef lui permet d'encourager la recherche, d'accueillir les diverses disciplines et de favoriser la publication. En 1994 il succède à Lucien Olivier comme secrétaire général, puis en 1998 à Claude Rolley comme président. Toujours avec la même efficacité et la même compétence, il favorise la publication d'ouvrages scientifiques, thèses et mémoires, peu attractifs pour des éditeurs professionnels, mais indispensables pour la bonne connaissance du Morvan.
Par ailleurs, Marcel était membre du jury du Prix littéraire du Morvan, qui devait se dédoubler en 2002 sur son nom.

Le chercheur

Le ruraliste
Jusqu'aux années 1989-1990, Marcel se consacre à l'étude des campagnes et d'abord du passé du Morvan. Dès l'Ecole normale d'Auteuil, "Monographie de Ménessaire" 1954. Puis "Evolution de l'économie et de la société rurale dans une commune du Morvan, Ménessaire, au XIXème siècle", DES Paris 1957, inédit. Sa thèse de troisième cycle porte sur la Société d'Agriculture d'Autun 1833-1914, publiée seulement en 1989.
Il réalise sa thèse d'Etat sous la direction du professeur Maurice Agulhun, "Paysans et notables du Morvan au XIXème siècle" en 1985. Elle est publiée en 1987 par l'Académie du Morvan et rééditée en 1998.

L'étude de l'Occupation et de la Résistance
Sa thèse soutenue, Marcel Vigreux développe son approche, déjà ancienne, de l'Occupation et de la Résistance en Morvan. Dès la fin des années 1970, il participait au regroupement des chercheurs de l'Université de Bourgogne avec les anciens maquisards et des témoins morvandiaux, sous la présidence du professeur Suratieau, d'où le CERORM, accueilli au parc et devenu en 1982 l'ARORM -Association de Recherche sur l'Occupation et la Résistance en Morvan-, qui assure l'animation du musée de la Résistance en Morvan. Marcel en est le secrétaire général puis le président.
Il publie une série d'études :
- La mémoire de Dun-les-Places 1944-1989
- Le Morvan pendant la seconde Guerre mondiale
- Avec Angélique Arnaud, les villages martyrs de Bourgogne
Le bulletin de l'Académie du Morvan n°56, 2002, donne toute sa bibliographie.

Contributions

Il n'y a actuellement aucune contribution.

Contribuer

Ajoutez une ou plusieur images (maximum : 5)