La Boulaye

Département : Saône-et-Loire

Superficie : 1392 hectares

Altitude moyenne : 371 mètres

Population : 109 habitants

La commune de la Boulaye étale ses 1392 hectares entre l’Arroux (256 m) et le bois de Chaumont (montagne de la Louère, 486 m), majoritairement en terres agricoles et en forêts (37%).

Sa population, qui a culminé à 380 habitants en 1836, en compte aujourd’hui 109.

Le patrimoine de la commune est essentiellement constitué de l’ancien domaine des Comtes de Montmort, passé de 1894 à 1936, aux mains des Schneider du Creusot.

Si le château comtal, dont il ne reste rien, a entièrement brûlé en 1825, on peut encore voir un ensemble (propriété privée) comprenant notamment :

- un corps de ferme du XVIIIe siècle à moitié en ruine, avec un beau puits couvert,

- une glacière de 1740 en très bon état (8m de diamètre, 6 m de profondeur avec un escalier hélicoïdal à pas décalés),

- un four à pain,

- l’ancienne église paroissiale de 1710 en ruine, au milieu d’un ancien cimetière malheureusement profané.

Plus haut, dans une forêt privée, au milieu de la végétation, on trouve le caveau des Comtes de Montmort, avec sa pyramide en pierres de 5 m de côté, au-dessus de la sépulture vandalisée avec ses 16 emplacements, les corps ayant été transférés au cimetière de Montmort à la fin du XIXe siècle.

On peut également voir :

- un très beau moulin à traction animale de 1830 avec un magnifique escalier extérieur en pierre, transformé en chambres d’hôtes de luxe,

- l’ancien « château Schneider » construit après l’incendie du château sur l’ancien chenil, transformé en hôtel, aujourd’hui propriété de la congrégation bouddhiste sous le nom de « Bodhi tree house ».

Lorsque les Schneider ont acheté leur propriété en 1894, ils ont contribué à la création du bourg actuel constitué d’une belle église, de la mairie-école (aujourd’hui salle communale), d’un restaurant et du cimetière.

Par ailleurs, une ancienne voie romaine allant de Poiseuil au nord au pont du Gourmandou au sud, mérite d’être parcourue (elle est privée) en admirant plusieurs ponts en pierre de belle facture.

Enfin, La Boulaye est connue pour son centre bouddhiste « Kagyu Ling » constitué d’un château du XIXe siècle, acheté en 1974 par des adeptes de Kalou Rimpotché, leur maître spirituel, puis d’un temple, d’un bâtiment d’accueil, d’un stupa et d’autres constructions d’architecture bhoutanaise. Ce centre bouddhiste accueille des stages et des retraites. Il se visite. 

Contributions

Il n'y a actuellement aucune contribution.

Contribuer

Ajoutez une ou plusieur images (maximum : 5)