Autun

Département : Saône-et-Loire
Superficie : 7 748 ha
Altitude : 340 mètres
Population : 18 085 habitants

 

Monuments gallo-romains : La ville est fondée vers l'an 15 av J.-C. par l'empereur Auguste, dont elle prend le nom : Augustodunum. Miroir de la civilisation romaine en Gaule, elle est la capitale des Éduens. Elle est protégée par une enceinte longue de six kilomètres, flanquée de cinquante-quatre tours circulaires dont la plupart subsistent. D'imposants monuments ornaient cette cité : la porte d'Arroux, la porte Saint-André, le théâtre romain, le temple dit "de Janus" en sont d'éloquents exemples.

 

Le Moyen Âge développe plusieurs quartiers à l'intérieur de la vaste enceinte gallo-romaine ; la ville haute est le centre religieux et politique de la ville et c'est là que se concentre encore aujourd'hui l'essentiel des monuments médiévaux.

 

La cathédrale romane, de type clunisien, est marquée par l'œuvre du sculpteur Gislebertus qui en signe le tympan représentant le "Jugement dernier". Le choeur est rehaussé au XVe siècle, en même temps qu'on reconstruit la tour de la croisée et le clocher.

 

Le musée Rolin présente de riches collections gallo-romaines. Près de la cathédrale, il occupe l'hôtel construit par le chancelier Nicolas Rolin. C'est un bel exemple d'architecture civile du XVe siècle.

 

Bâtiments remarquables : L'art de la Renaissance a peu marqué la ville d'Autun. Quelques hôtels particuliers et maisons à pans de bois peuvent être datés de cette époque. Le monument le plus remarquable est la fontaine Saint-Lazare achevée en 1543. Quelques modifications ont été apportées dans la cathédrale.

Aux XVIIe et XVIIIe siècles, de grands évêques bâtisseurs construisirent d'importants bâtiments : l'ancien séminaire (lycée militaire), l'hôpital, l'évêché. Les jésuites font bâtir leur collège (lycée Bonaparte) en plusieurs campagnes. Au XIXe siècle, la ville se dote d'importants bâtiments publics : l'hôtel de ville, le théâtre inspiré du palais Garnier de Paris. Face à lui, la place du Champ de Mars s'orne d'un joli kiosque à musique. Le passage couvert est un des rares créés en province. Il est orné d'un agréable décor de bois et de stuc récemment restauré. On trouve encore quelques beaux hôtels particuliers.

L'architecture du XXe siècle n'est pas marquante, cependant le musée Rolin possède une série intéressante d'œuvres de Maurice Denis et du peintre Louis Charlot.

 

Galerie photo

Contributions

Il n'y a actuellement aucune contribution.

Contribuer

Ajoutez une ou plusieur images (maximum : 5)