Vous êtes ici

Hérisson d'Europe

Erinaceus europaeus

Tête+corps : 230-295 mm ; queue : 22-35 mm ; poids : 800 - 1 200 g
Morvan : l'heurchon. Anglais :hedgehog. Allemand : der Igel. Hollandais : egel. Italien : riccio.

Avec le dos couvert de plus de 16 000 piquants, le hérisson d'Europe est sans doute l'insectivore le plus connu. La croyance, selon laquelle il existerait deux variétés, l'une à ' nez de cochon ' et l'autre à ' nez de chien ', résulte en réalité de deux états physiologiques de l'animal. A l'entrée d'hibernation, l'accumulation de réserves donne une face en forme de groin tandis qu'au printemps, le hérisson amaigri n'aura momentanément plus qu'un ' nez de chien '.

Le hérisson d'Europe vit partout où il peut trouver gîte et couvert sauf dans les milieux humides. Selon les ressources alimentaires, son territoire varie de quatre à quarante hectares. Sa densité est plus forte où les cultures sont entrecoupées de bois et où les haies demeurent nombreuses. Les hérissons colonisent jardins et banlieues des grandes villes.

Espèce essentiellement crépusculaire et nocturne, le hérisson d'Europe recherche pour son alimentation arthropodes, vers, escargots, limaces, petits vertébrés, oeufs, mais aussi des aliments d'origine végétale comme les fruits (pommes, poires, glands, baies) et des champignons. La consommation des ravageurs des cultures (escargots, limaces,...) fait du hérisson un auxiliaire précieux de l'agriculteur.

Le hérisson d'Europe se reproduit d'avril à août avec une ou deux portées par an de quatre à sept jeunes. Il peut vivre jusqu'à une dizaine d'années. L'hibernation, la mise-bas et l'élevage des jeunes, de même que le repos diurne ont lieu à l'abri dans un nid de végétaux secs, principalement de feuilles, caché dans les broussailles, dans une remise ou au pied d'une haie. Cette sphère de feuilles, pouvant atteindre 50 cm de diamètre, est un excellent isolant qui maintient une température intérieure de 1 à 5° C pour une température extérieure de - 8° C à + 10° C. L'hibernation dure d'octobre à mars mais une brusque chute de température ou un dérangement au cours du sommeil hivernal peut réveiller l'animal.

Présent sur l'ensemble du territoire français, le hérisson d'Europe occupe tout le Morvan. Sans réellement avoir d'ennemis naturels sauf le blaireau et le renard, le hérisson paie un lourd tribut au développement du trafic routier. En effet, quand il est effrayé, il se met en boule grâce à un muscle circulaire du dos, l'orbicularis. Ce comportement face à un danger entraîne de véritables hécatombes sur les routes. C'est le mammifère le plus souvent écrasé et le recensement de cadavres d'animaux sur les axes routiers le prouve. Ainsi sur le trajet Saulieu - Saint-Brisson, soit 13 km de routes départementales, on a dénombré dix-huit hérissons tués en une année! Au niveau national, on constate une baisse de ses populations mais on ne connaît pas l'impact réel du développement du trafic et du réseau routier sur ce phénomène.

trace

Galerie photo

  • 001__ds.jpg
  • 002__ds.jpg
  • 003__ds.jpg

Contributions

Il n'y a actuellement aucune contribution.

Contribuer

Ajoutez une ou plusieur images (maximum : 5)