Vous êtes ici

L'influence atlantique


Premier relief important lorsque l'on vient de l'ouest de la France, le Morvan reçoit des précipitations abondantes et régulièrement réparties tout au long de l'année. Sur la façade occidentale, la plus exposée, et sur les plus hauts sommets, la pluviométrie peut dépasser 1.800 millimètres par an. Malgré les hivers rigoureux, des espèces végétales liées au domaine atlantique s'implantent et trouvent, pour la plupart, leur limite orientale de répartition.
Jacinthe des bois
Hyacinthoides non scripta (L.) Chouard ex Rothm.
Plante des forêts assez riches de bas de pente, elle forme de vastes tapis sur la bordure ouest du Morvan. L'axe Saulieu - Autun constitue pratiquement sa limite est d'extension.
Ajonc d'Europe
Ulex europaeus L.
Cet arbrisseau densément épineux ne se rencontre qu'épisodiquement en Morvan, au bord des chemins et dans des landes à sols secs et acides, pourvu qu'il soit en pleine lumière.
Bruyère cendrée
Erica cinerea L.
Cette plante des sols très pauvres et acides ne tolère que très difficilement les hivers rigoureux. On ne la trouve ainsi qu'au pied de la bordure occidentale du massif en de très rares lieux bien exposés. Elle est protégée en Bourgogne.
Bruyère à quatre angles
Erica tetralix L.
Ses feuilles en petites aiguilles bordées de cils et groupées par 4 lui donnent son nom. Plante rare des zones tourbeuses, sa distribution s'arrête au massif du Haut-Folin. Elle est protégée en Bourgogne.

Galerie photo

Contributions

Il n'y a actuellement aucune contribution.

Contribuer

Ajoutez une ou plusieur images (maximum : 5)