Vous êtes ici

Jonc des crapauds - Jonc couché - Jonc de vasières

Juncus bufonius L. - Juncus bulbosus L. - Juncus tenageia Ehrh in L. fil.

Brionnais : Rauch, nom donné au genre Juncus.

Description :
Le Jonc des crapauds est une plante annuelle, sans rhizome, habituellement à plusieurs tiges faibles, de 5 à 50 cm de hauteur et ascendantes. 1-5 feuilles, naissant sous l'inflorescence, étroites, longues de 1 à 12 cm et planes. Inflorescence lâche, occupant au moins la mi-hauteur de l'ensemble de la tige, de fleurs vert pâle, solitaires ou par 2-3, en cymes.
Le Jonc couché est une plante vivace, à rhizome, haute de 5 à 30 cm, formant des touffes, à tige pouvant atteindre 1 m lorsqu'elle est aquatique et flottante. Les feuilles sont cylindriques ou un peu aplaties et cloisonnées complètement ou non. L'inflorescence est composée de 3 à 20 petits groupes globuleux de 2-15 fleurs en cymes.
Le Jonc de vasières est une plante annuelle, sans rhizome, à tige haute de 5 à 35 cm, habituellement avec 3 feuilles caulinaires plus petites que la tige et larges de 0,5 à 1 mm. L'inflorescence composée de petits groupes globuleux de fleurs en cymes n'occupe que le sommet de la tige.

Biologie - Habitat :
Le Jonc des crapauds fleurit de mai à septembre et affectionne les milieux ensoleillés ou semi-ombragés, sur sols frais à très frais et plus ou moins riches en éléments nutritifs ; il colonise chemins humides, cultures sur sables frais et limons, forêts dégradées et atterrissements.
Le Jonc couché fleurit de juin à septembre et colonise atterrissements et rives des étangs sablonneux, fossés humides et dépressions marécageuses.
Le Jonc de vasières fleurit de juin à septembre et colonise rives d'étangs exondées, chemins piétinés humides, tonsures des landes et prairies tourbeuses.

Répartition - Statut:
Le Jonc des crapauds est très commun en Bourgogne, comme en France, à l'exception de la région méditerranéenne.
Le Jonc couché est commun à assez commun en Morvan et autres régions siliceuses ; rare ailleurs.
Le Jonc de vasières est rare en Bourgogne.

Menaces :
Les Joncs des crapauds et bulbeux ne sont pas menacés à court terme.
Le Jonc de vasières est en régression, du fait des changements de gestion des étangs (le niveau d'eau est maintenu constant pour la pêche et limite l'exondation des rives), de la pollution des eaux et de la destruction des zones humides.

Divers :
Du latin jungere : joindre, les joncs servant à faire des liens.

Galerie photo

Contributions

Il n'y a actuellement aucune contribution.

Contribuer

Ajoutez une ou plusieur images (maximum : 5)