Vous êtes ici

Jonc en tête - Jonc nain

Juncus capitatus Weigel - Juncus pygmaeus L.C.M. Richard

Brionnais : Rauch, nom donné au genre Juncus.

Description :
Le Jonc en tête est une petite plante annuelle sans rhizome, à tige de 1 à 20 cm de hauteur, avec plusieurs feuilles basales courtes. Les feuilles sont longues de 0,5 à 5 cm, étroites, planes ou à petits canaux, non cloisonnées, et portant au sommet 1 à 4 petits groupes globuleux de 5-10 fleurs. Les individus nains sont parfois monoflores.
Le Jonc nain est une petite plante annuelle sans rhizome, formant des touffes, avec quelques tiges de 1 à 10 cm de hauteur, dressées. Une feuille caulinaire par tige au maximum, cylindrique, courte, en tube, large de 0,5 mm, cloisonnée, mais à cloisons inapparentes de l'extérieur. Inflorescence composée de 1 à 5 petits groupes globuleux de 2-15 fleurs en cymes.

Biologie - Habitat :
Ces Joncs fleurissent de mai à septembre. Le Jonc en tête colonise bords des étangs, sables humides, tonsures des landes tourbeuses et le Jonc nain colonise atterrissements, sables et limons acides exondés, bords des étangs oligotrophes.

Répartition - Statut :
Le Jonc en tête est rare à très rare en Morvan et autres régions siliceuses ; très très rare à nul ailleurs en Bourgogne.
Le Jonc nain est très très rare et localisé en Bourgogne.

Menaces :
Ces deux espèces sont, en Bourgogne, considérées comme disparues à ce jour, du fait de l'assèchement de certaines zones humides, de la disparition de certaines pratiques (les rives des étangs n'étant plus pâturées se boisent), des changements de gestion des étangs et de la pollution des eaux..

Divers :
Du latin jungere : joindre, les joncs servant à faire des liens.

Galerie photo

Contributions

Il n'y a actuellement aucune contribution.

Contribuer

Ajoutez une ou plusieur images (maximum : 5)