Vous êtes ici

Ruisseaux à écrevisses du bassin de la Cure


Retour Page d  

Fiche du site FR2600987:


RUISSEAUX A ECREVISSES DU BASSIN DE LA CURE




 
accueil > nature et paysages 

> natura 2000  > recherche géographique > bourgogne > nièvre 

>

site fr2600987








Dimensions de
la carte :
Largeur :  45 km
Hauteur :  29 km


 10 km

Les fonds cartographiques utilisés sur ce site sont soumis à des restrictions d'utilisation.
Pour des raisons de lisibilité, tous les noms de communes ne sont pas inscrits sur la carte.




Identification
Code :   FR2600987 
Appelation :   RUISSEAUX A ECREVISSES DU BASSIN DE LA CURE 
Date de compilation :   05/1995 
Mise à jour :   03/2002 
Historique :   Date de proposition comme SIC : 04/2002 



Localisation
Départements :   Nièvre (84 %), Yonne (16 %) 
Superficie :   590 ha
Altitude minimale :   280 m
Altitude maximale :   550 m
Région biogéographique :   Continentale 



Description
Ce site est constitué d'un ensemble de ruisseaux à cours rapide de grand intérêt astacologique car présentant deux espèces d'Ecrevisses indigènes : l'Ecrevisse à pieds blancs d'importance communautaire et l'Ecrevisse à pieds rouges protégée en France. Ces ruisseaux aux eaux bien oxygénées et froides offrent également de bonnes potentialités pour la reproduction de la Lamproie de planer, du Chabot (intérêt communautaire) et de la Truite fario protégée en France.

Sur ce site sont également présents des étangs oligotrophes sur substrats sablonneux dont la végétation porte la marque de conditions submontagnardes et subatlantiques.

Outre leur rôle de filtre (lien fonctionnel) pour la qualité des cours d'eau et les habitats des écrevisses, les milieux associés sont parfois d'intérêt communautaire :
- Les marais et tourbières occupent les secteurs les plus humides. La couche de tourbe plus ou moins épaisse détermine la présence de quelques espèces rares (Rossolis à feuilles rondes, Canneberge, Pédiculaire des marais...).
- les boisements de rives, les chênaies hydromorphes et les hêtraies chênaies acidiphiles à acidiclines sont d'intérêt communautaire.
- les prairies présentent parfois des évolutions paratourbeuses ou, lorsqu'elles sont plus saines, une gestion par la fauche qui les rendent intéressantes.




Composition du site :
Marais (vegetation de ceinture), Bas-marais, Tourbières,    40 % 
Prairies semi-naturelles humides, Prairies mésophiles améliorées    38 % 
Forêts caducifoliées    20 % 
Eaux douces intérieures (Eaux stagnantes, Eaux courantes)    2 % 



Types d'habitats présents % couv. SR(1)
Prairies à Molinia sur sols calcaires, tourbeux ou argilo-limoneux (Molinion caeruleae)   25 %   C
Prairies maigres de fauche de basse altitude (Alopecurus pratensis, Sanguisorba officinalis)   7 %   C
Hêtraies acidophiles atlantiques à sous-bois à Ilex et parfois à Taxus (Quercion robori-petraeae ou Ilici-Fagenion)   4 %   C
Hêtraies du Asperulo-Fagetum   4 %   C
Tourbières hautes dégradées encore susceptibles de régénération naturelle   3 %   C
Forêts alluviales à Alnus glutinosa et Fraxinus excelsior (Alno-Padion, Alnion incanae, Salicion albae)*   3 %   C
Rivières des étages planitiaire à montagnard avec végétation du Ranunculion fluitantis et du Callitricho-Batrachion   1 %   C
Formations herbeuses à Nardus, riches en espèces, sur substrats siliceux des zones montagnardes (et des zones submontagnardes de l'Europe continentale)*   1 %   C
Eaux stagnantes, oligotrophes à mésotrophes avec végétation du Littorelletea uniflorae et/ou du Isoëto-Nanojuncetea   1 %   C
Vieilles chênaies acidophiles des plaines sablonneuses à Quercus robur   1 %   C
 
Espèces présentes : Amphibiens et reptiles PR(2)
Sonneur à ventre jaune (Bombina variegata)    D
 
Espèces présentes : Invertébrés PR(2)
Damier de la Succise (Euphydryas aurinia)    D
Ecrevisse à pattes blanches (Austropotamobius pallipes)    C
 
Espèces présentes : Mammifères PR(2)
Grand Murin (Myotis myotis)    D
 
Espèces présentes : Poissons PR(2)
Chabot (Cottus gobio)    C
Lamproie de Planer (Lampetra planeri)   Reproduction.  C



(1)Superficie relative : superficie du site couverte par le type d'habitat naturel par rapport àla superficie totale couverte par ce type d'habitat naturel sur le territoire national (en %). A=site remarquable pour cet habitat (15 à 100%); B=site très important pour cet habitat (2 à 15%); C=site important pour cet habitat (inférieur à 2%).

(2)Population relative : taille et densité de la population de l'espèce présente sur le site par rapportaux populations présentes sur le territoire national (en %). A=site remarquable pour cette espèce (15 à 100%); B=site très important pour cette espèce (2 à 15%); C=site important pour cette espèce (inférieur à 2%); D=espèce présente mais non significative.

*Habitats ou espèces prioritaires (en gras) : habitats ou espèces en danger de disparition sur le territoire européen des Etats membres et pour la conservation desquels l'Union européenne porte une responsabilité particulière.

Le ministère de l'écologie et du développement durable alimente ce service pour rendre accessible au public les informations sur la contribution française à la constitution du réseau Natura 2000.Les informations contenues dans cette page sont un extrait simplifié de celles transmises à la Commission européenne au 25 mai 2003.Le contour du site représenté sur la carte ci-dessus est celui transmis à la Commission européenne. En revanche, le fond cartographique n'est pas celui de référence et doit être considéré comme schématique.

Contributions

Il n'y a actuellement aucune contribution.

Contribuer

Ajoutez une ou plusieur images (maximum : 5)