Vous êtes ici

Forêts

Grâce aux grains de pollen accumulés et conservés au cours des millénaires dans les couches de tourbe des tourbières du Morvan, les spécialistes ont réussi à retracer l'histoire de la forêt morvandelle depuis la fin de la dernière période glaciaire (10 000 ans avant JC).

Au fur et à mesure des changements climatiques, la forêt a changé de visage. Les essences réfugiées dans les zones non gelées ont progressivement recolonisé le territoire : le chêne réapparait dans le Morvan aux environs de - 8 000 ans avant JC, le hêtre et le sapin vers - 4 000 ans, ce dernier disparaissant rapidement vers - 700 ans avant JC.

C'est à partir de - 600 ans avant JC que la forêt prend l'aspect que nous lui connaissons aujourd'hui mais aussi que les interventions humaines commencent,semble-il-, à se faire sentir.

L'équilibre entre climat et végétation s'exprime dans le Morvan à travers deux grands types de forêts :

- au-dessus de 700 m d'altitude (et jusqu'à 500 m sur les versants nord), le climat froid exclut le chêne. C'est le domaine de la hêtraie montagnarde, modèle forestier ayant eu son apogée il y a 3 000 ans, qui abrite encore aujourd'hui le Prénanthe pourpre.

- en-dessous de 700 m, c'est la hêtraie-chênaie qui domine le paysage forestier.

coupe nord sud

Mais au gré des changements de richesse minérale, d'humidité et de profondeur des sols, plus de 30 types forestiers différents se rencontrent en Morvan.

Galerie photo

Contributions

Il n'y a actuellement aucune contribution.

Contribuer

Ajoutez une ou plusieur images (maximum : 5)