Vous êtes ici

Chansons

Mémére, raiconte môè ene histôère !

Mémére çhante môè donc ene çhanson !

Chanter en voilà bien du devs jeté au vent !

La meunière

Il y a tant d’autres urgences : le grain aux poules, le jardin à bêcher, le foin aux bêtes, le linge à laver, la pâtée aux cochons, le "goûter" aux hommes... Ah le "goûter", avec de la viande à tous les repas, en voilà une urgence, en ces années d’après guerre ! Quand voulez-vous qu’on trouve le devs de chanter ? Pas que ça à faire ! A la rigueur pour une communion, une noce, un soir de "baitteuse"... Le Joseph se lève pour chanter "La meunière" avec une assiette "çhu l’alôègne d’son coutyau". Le Léon pousse "Les blés d’or" ou "Les grands boeufs". Le gamin fait rigoler tout le monde avec le dernier tube sorti du tube cathodique : "Etââââle des neizes amouuu-eux !! ". Il y aura bien encore un coup de "Morvandelle", un ou deux couplets des "Galvachers", et tout le monde ira se coucher dans l’attente de la journée du lendemain qui s’annonce également poussiéreuse.

Le p'tiot gars de Varmenoux

Les galvachers

De lieuse en moissonneuse-batteuse, de paires de boeufs en tracteurs, de friches en sapinières, de zazous en yéyés, de guerre d’Algérie en pavés on finit par arriver au milieu des années soixante-dix.

"T’imagines pas ! Des jeunes chevelus ont débarqué chez moi, avec un magnétophone, pour me casser les pieds avec des vieilles denrées qui n’intéressent plus personne ! J’ai bien autre chose à faire qu’ à chanter ! Et puis des chansons j’en sais plus !"

Et pourtant il arrive qu’on en chante une... Et une autre... Et qu’ils reviennent les gamins ! Et même qu’on les attend un peu et qu’on sort les gâteaux...

Bourrée(Carré d'Ourroux)

Et puis parfois, surviennent des miracles. Ainsi , "L'gâs d'Varmenoux" sur un disque 33t tours, "En revenant des noces" de Francis Michot... Il n’y a rien à expliquer. On a les larmes aux yeux. La radio diffuse Bob Dylan, et, à cette heure même, ces chants de boeufs et de bois, portant les mots des nôtres par les champs des hommes, tous rassemblés dans la même dignité d’un souffle chargé d’âme, ces chants vous redressent, vous irriguent et vous font germer vraiment. Du son qui serait blé !

Alors ils viennent, le Maurice, l’Alice, le Francis et les autres et c’est avec eux que les poules picorent, que le jardin fleurit, que les vaches ruminent, que le linge sèche sur le fil, que les cochons "aimandent", que le "goûter" mijote une sorte de sourire dans la moustache des hommes…

Rien d’inutile n’est superfétatoire, hormis la douleur que nul ne justifie !
Chanter c’est comme germer dans l’air.
Francis çhante nôs donc ene çhanson !
"Buvons un coup n’ach’tons point d’terre
Car la terre fait de la poussière
Et le bon vin n’en fait point du tout."

Pierre Léger

Glossaire :
aimander = grossir
alôègne = alêne
baitteuse = machine à battre
çhanson = chanson
çhanter = chanter
çhu = sur
coutyau= couteau
ene = une
goûter = repas de midi
histôère = histoire
mémére = grand-mère
pépére = grand-père
môè =moi
nôs = nous
raiconte = raconte
Varmenoux = Vermenoux (hameau proche de Château-Chinon)

Contributions

Il n'y a actuellement aucune contribution.

Contribuer

Ajoutez une ou plusieur images (maximum : 5)