Vous êtes ici

Talleyrand, homme politique (1754-1838)

L'enfance. Talleyrand est issu d'une famille de très vieille noblesse. Atteint d'une maladie génétique qui le rendit pied-bot, sa famille le destitua de son droit d'aînesse. Il fut destiné à la carrière ecclésiastique. Il fut ordonné prêtre à vingt-cinq ans en 1779, mais sa vraie vocation est la politique.

La Révolution. En 1778, le roi le nomme évêque d'Autun et très vite il s'engage dans la Révolution. Le 14 juillet 1789, il devient membre du Comité de Constitution de l'Assemblée nationale. L'année suivante, il célèbre la messe lors de la fête de la fédération qui commémore la prise de la Bastille. La même année, il est l'un des acteurs majeurs de la confiscation des biens de l'église par la Révolution. Il prête serment à la Constitution civile du clergé et sacre les premiers évêques constitutionnels, aussi appelés évêques talleyrandistes.

La Terreur. En 1792, Talleyrand sent venir la Terreur. Il est d'ailleurs menacé d'arrestation. Grâce à Danton, il s'exile en Angleterre où il a déjà effectué des missions diplomatiques puis aux Etats-Unis. Il rentre en 1796.

Le Directoire. Sous le Directoire, Talleyrand est nommé ministre des Relations extérieures. C'est sous cette fonction qu'il rencontre Bonaparte.

Bonaparte - Le Consulat. Talleyrand eut une grande influence dans la réussite du coup d'état du 18 Brumaire. Il assiste le premier Consul, mais n'intervient plus au premier plan dans les relations extérieures. En 1803, il achète le château de Valençay. Il s'était marié, deux ans auparavant, avec une femme dont il avait déjà une fille. Les complots royalistes se multipliaient. Talleyrand fut à l'origine de l'assassinat du duc d'Enghien, un des principaux personnages de la famille royale. Il souhaitait par là éviter tout rapprochement entre le premier Consul et le futur Louis XVIII.

L'Empire. En juillet 1804, Talleyrand est nommé grand chambellan. L'Empire naît peu de temps après. Deux ans plus tard, il est fait prince de Bénévent, mais il s'oppose de plus en plus à Napoléon. La rupture a lieu en 1807. Talleyrand se rend compte que Napoléon mène la France vers une dictature militaire. Les troupes françaises entrent alors en Espagne. Lorsque les princes d'Espagne sont capturés, ils sont envoyés au château de Valençay pour y être enfermés. En 1809, c'est de nouveau la rupture avec Napoléon. Talleyrand se met au service de l'Autriche. Mais il a de tels talents diplomatiques que Napoléon le rappelle encore.

Louis XVIII - La Restauration. En 1814, Talleyrand se rapproche des Bourbons et il fait monter Louis XVIII sur le trône. En 1814, il est élu par le sénat, président du gouvernement provisoire. L'entourage du roi est peu favorable envers l'ex-évêque. Malgré cela ,il reçoit le titre de prince de Talleyrand et est nommé pair de France. Il poursuit avec brio son action diplomatique au service de la France.

La Seconde Restauration. Talleyrand est nommé président du Conseil des ministres et ministre des Affaires étrangères. Après la terreur blanche, les ultraroyalistes écartent Talleyrand de la scène politique. Il fait l'éloge de la liberté de la presse et s'oppose à la censure. Après la révolution de 1830, Talleyrand est à nouveau appelé par Louis-Philippe pour un poste d'ambassadeur à Londres. Après avoir achevé la rédaction de ses mémoires, peu avant sa mort, il se réconcilia avec l'église, sans quoi il n'aurait pas un droit à un enterrement religieux.

Contributions

Il n'y a actuellement aucune contribution.

Contribuer

Ajoutez une ou plusieur images (maximum : 5)