Vous êtes ici

Murets de pierre

Généralement bas autour de l'habitat traditionnel ou de parcelles agricoles, les murets maçonnés ou en pierres sèches marquent l'espace du Morvan sans enfermer le paysage. Cette constatation n'est pas systématique et se différencie selon les zones, les roches (granit ou calcaire) et les époques d'origine.

Un muret assez bas en pierres sèches clôt certains prés. Un muret bas (environ 1 mètre) en moellons ou pierres taillées généralement posés au mortier de chaux, jointoyés ou non à 'pierre vue' (rappelant les façades) peut séparer l'habitat de la route ou du chemin.

Le couronnement varie du glacis à l'arrondi ou du chaperon maçonné jusqu'aux pierres debout (calcaire). Quelques murets sont constitués en pierres levées.

Les murs hauts se rencontrent surtout autour des grandes propriétés ou des maisons bourgeoises.

Cette richesse, fragile dans le paysage morvandiau, est à conserver, à entretenir et à reconstruire dans le même esprit.

Contributions

Il n'y a actuellement aucune contribution.

Contribuer

Ajoutez une ou plusieur images (maximum : 5)