Vous êtes ici

Moulins

L'intense réseau hydrographique, la nécessité de pouvoir moudre à proximité au vu des déplacements assez difficiles dans le massif, justifient entre autres le nombre important de moulins en Morvan.

Au XIXe, la plupart des communes pouvaient compter trois ou quatre moulins : moulins à farine, à huile (de navette), à tan, à foulon, pour les scieries... Il faut prendre en compte les moulins du versant Loire et ceux du versant Seine qui, eux, devaient composer avec les contraintes du flottage du bois.

Sur le bassin versant de la Seine, et pendant les trois siècles du flottage du bois, un accord existait entre les meuniers et les compagnies de flottage. Par décret, dès le XVIème siècle, les meuniers étaient indemnisés pour les jours chômés lors des lâchers d'eau qui emmenaient les bûches vers Clamecy et Vermenton.

La construction de biefs permit ensuite au flot de contourner les moulins.

Ne pouvant développer ici ces éléments importants du patrimoine, nous vous renvoyons au travail de recherche et aux éditions de l'association 'Moulins du Morvan'.

Souvent à l'écart et appartenant à des privés, leur silence ne doit pas nous faire oublier leur place dans l'histoire et le paysage.

Galerie photo

  • Chissey-en-Morvan - un moulin sur le Ternin
  • Fétigny-les-Prés - Moulin de la Chaume
  • Lucenay-l'Evêque - Moulin Mortaise
  • Lucenay-l'Evêque - Moulin Mortaise
  • plan moulins
  • Planchez-en-Morvan - moulin de la Presles
  • Planchez-en-Morvan - moulin de la Presles
  • Planchez-en-Morvan - moulin de la Presles
  • Saint-Léger-Vauban - Moulin de Trinquelin
  • Saint-Pereuse - le moulin du Niray
  • Saut de Gouloux

Contributions

Il n'y a actuellement aucune contribution.

Contribuer

Ajoutez une ou plusieur images (maximum : 5)