Vous êtes ici

Origine et traditions

L'origine du Sapin de Noël

Le sapin est de nos jours le signe par excellence de Noël. Pourtant, même si l'utilisation de branches de conifères décorées est très ancienne, la tradition de l'arbre de Noël est relativement récente (trois ou quatre siècles à peine).

Cette coutume correspond probablement à la fusion de plusieurs traditions :

A partir du XIème siècle, des scènes retraçant les chapitres de la Bible (les Mystères), étaient joués dans les églises. L'un des Mystères les plus populaires était celui décrivant la tentation d'Eve et la consommation du fruit défendu. L'arbre du Paradis était alors symbolisé par un sapin garni de pommes rouges.

A partir de la Réforme (première moitié du XVIème siècle), les Protestants substituèrent à la représentation traditionnelle de la Nativité, un sapin décoré.

De plus, le sapin, cet arbre 'toujours vert', évoque dans presque toutes les culture les pouvoirs de la nature et de la végétation.

Une tradition qui s'étend dans toute l'Europe

Un arbre de Noël est mentionné en Alsace pour la première fois en 1521. Cette tradition se répand progressivement dans toute l'Europe.

En France, un premier sapin aurait été dressé au château de Versailles en 1738 pour Marie Leszcynska, épouse de Louis XV, d'origine polonaise.
En 1837, un sapin décoré est installé aux Tuileries par Hélène de Mecklembourg, d'origine allemande et épouse du Duc d'Orléans.

Avec la guerre de 1870, la coutume se répand dans la bourgeoisie française. Le premier arbre de Noël dijonnais est dressé le 25 décembre 1870 dans la salle des pas perdus du Palais de Justice par les troupes d'occupation.


Illustration de 1890 (Musée national des ATP)


Illustration fin XIXe siècle (Musée national des ATP)

Avant d'être introduit au sein des familles, l'usage du sapin de Noël est surtout collectif : il est alors installé dans des usines, entreprises ou institutions diverses (usines de Montbard (1899), Chalon-sur-Saône (1909), asile de Châtillon-sur-Seine (1911), ...).

C'est aux Etats-Unis que naît la coutume de dresser des arbres de Noël illuminés sur les places publiques (Boston 1912). Cet usage se répand alors rapidement, atteignant l'Europe après la Première Guerre mondiale et se généralisant peu après la Seconde Guerre (Dijon - 1953, Beaune - 1957, Auxonne - 1957).

Un sapin décoré, illuminé...

Les toutes premières décorations sont composées de fruits, biscuits en pain d'épice, sucre, noix, pâte d'amande, coquilles d'œuf décorées, bonbons, fleurs et motifs en papier.

Peu à peu, ces garnitures 'comestibles' sont remplacées par des petits objets clinquants en métal peint, en cire ou en bois. La boule en verre soufflé fait son apparition vers 1830. Ces éléments de décoration, d'abord conçus de manière artisanale, sont peu à peu produits par l'industrie.


Carte postale (Musée de la vie bourguignonne, Dijon)

Le sapin de Noël est alors le porteur de cadeaux, on secoue ses branches pour en faire tomber les présents. Devenant plus importants, les cadeaux sont peu à peu placés au pied du sapin...

Dès le milieu du XVIIème siècle, les arbres de Noël sont illuminés grâce à des bougies ou au moyen de coquilles de noix remplies d'huile sur lesquelles flottaient de petites mèches. Les premiers sapins illuminés grâce aux ampoules électriques apparaissent à New York à la fin du XIXème siècle.


Illustration fin XIXe siècle (Musée national des ATP)

Contributions

Il n'y a actuellement aucune contribution.

Contribuer

Ajoutez une ou plusieur images (maximum : 5)