Vous êtes ici

Avallon

Département : Yonne
Superficie : 2 674 ha
Altitude : 254 mètres
Population : 8 617 habitants

 

Du latin 'Aballo', castrum du pays éduen, Avallon constituait une étape sur la via Agrippa menant de Lyon à Boulogne-sur-Mer.

La ville d'Avallon se situe à la limite nord du vieux massif, sur la zone de contact où le granite disparaît sous les plateaux calcaires de la 'Terre Plaine', et se dévoile parfois en failles spectaculaires.

La vieille ville est bâtie sur un promontoire granitique en forme de V, dont la pointe est au sud, et surplombe d'une centaine de mètres la vallée du Cousin.

Au sud, le regard se perd dans les monts boisés du Morvan.

Au nord, la ville s'est étendue sur le plateau calcaire. Issue sans doute d'une implantation celtique, Avallon bénéficia de sa présence sur la célèbre Via Agrippa, à l'époque gallo-romaine, et devint une ville étape.

Par sa situation naturelle, la ville allait avoir un intérêt stratégique, synonyme hélas de guerres et d'invasions.
Ce n'est pourtant qu'au IXème siècle que furent élevés les premiers remparts.
La ville fut ensuite l'objet de nombreuses convoitises entre le royaume de France et le duché de Bourgogne.

En descendant aux bords de la rivière, les faubourgs de Cousin-le-Pont, Cousin-la-Roche, rappellent ces industries 'hydrauliques' (moulins, tanneries), aujourd'hui révolues, qui ont assuré la prospérité de la ville au XIXème siècle.

 

La collégiale Saint Lazare : Face au château des ducs de Bourgogne s'éleva, au IXème siècle, une collégiale dédiée à la Vierge, fondée, selon la tradition, par Girard de Roussillon et qui, à son vocable primitif, ajouta au XIème siècle celui de Saint-Lazare.

 

La ville forte : Avallon fut assiégée par Robert le Pieux au XIème siècle, érigée en commune au XIIIème siècle, siège d'un vicomté dont plusieurs titulaires appartinrent à la puissante famille féodale de Chastellux. Elle fut prise par les routiers de Charles VII en 1433, reprise par le duc Philippe le Bon. La ville repoussa l'assaut des protestants du duc des Deux-Ponts en 1569. Occupée par les ligueurs en 1590, elle fut reprise par les troupes royales en 1594.

 

La Tour de l'Horloge est l'ancien beffroi du XVème siècle.

 

Couvents et chapelles : Au XVIIème siècle, de nouveaux ordres religieux s'installèrent dans les quartiers suburbains : minimes (1607), capucins (1653), visitandines (1660).

Aux hameaux de Cousin-le-Pont et Cousin-la-Roche existèrent deux chapelles ermitages dédiées l'une à saint Jacques, l'autre à saint Guillaume.

 

 

 

ATLAS COMMUNAL AVALLON

 

Galerie photo

Contributions

Il n'y a actuellement aucune contribution.

Contribuer

Ajoutez une ou plusieur images (maximum : 5)