Vous êtes ici

Bécassine des marais

Gallinago gallinago

Gallinago gallinago
Longueur : 25-27 cm ; envergure : 44-47 cm ; poids : 75-180 g.
Anglais : Snipe ; Allemand : Bekassine ; Hollandais : Watersnip ; Italien : Beccaccino.

bécassine des marais  (Dessin Philippe Gayet)

Plus petite que la bécasse, elle a un plumage cryptique et un long bec droit caractéristique des limicoles. En cas de danger, elle se tapit puis décle en zigzaguant et criant un rètsch rude. Active surtout au crépuscule, on la rencontre en petits groupes au passage et en hiver. Le vol nuptial est caractéristique, elle s'élève en l'air et pendant la plongée oblique, les rectrices externes très écartées produisent un son vibrant, le ' chevrotement '. Le chant est un tickup tchiké répété en tic-tac monotone. Le nid est bien caché dans une touffe d'herbes, de joncs ou de carex en terrain très humide. Elle a une ponte annuelle en avril-mai de quatre oeufs. Les deux adultes élèvent chacun une partie des poussins.

A trois semaines, c'est leur premier envol et ils ne seront émancipés qu'un mois et demi plus tard. Nicheuse rare en France, sa population est menacée par l'assèchement des milieux favorables, la disparition des marais, des tourbières et des prairies humides. Encore nicheuse très rare en Morvan (en 1995, le PNRM a recensé seulement deux couples nicheurs), la bécassine des marais est commune en migration.

Galerie photo

  • bécassine des marais
  • Bécassine des marais
  • Bécassine des marais

Contributions

Il n'y a actuellement aucune contribution.

Contribuer

Ajoutez une ou plusieur images (maximum : 5)