Vous êtes ici

Matricaires

Matricaria discoidea DC. - Matricaria perforata Mérat - Matricaria recutita L.

Morvan : les fleurs de la Matricaire camomille portent le nom de fleurs ' d'Am' rel' '

Description :
La Matricaire fausse-camomille est une plante annuelle, à tige de 10 à 40 cm de hauteur, dressée ou ascendante, plutôt charnue, ramifiée en haut et souvent aussi dès la base, à branches raides légèrement poilues sous les capitules. Les feuilles sont découpées en de nombreux segments sans poils, aplatis, minces et aigus. Capitules de 5 à 9 mm de diamètre de fleurs verdâtres tubuleuses.
La Matricaire inodore est une plante annuelle, à tige de 30 à 80 cm de hauteur, dressée ou ascendante, ramifiée en fausse ombelle au-dessus. Les tiges et les feuilles sont sans poils. Les feuilles sont découpées en de nombreux segments pointus et étroits. Nombreux capitules de 2,5 à 4,5 cm de diamètre, à fleurs ligulées longues de 1 à 1,8 cm.
La Matricaire camomille est une plante annuelle sans poils, à tige de 10 à 60 cm de hauteur, dressée ou ascendante et très ramifiée en haut. Les feuilles longues de 4 à 7 cm sont découpées en de nombreux segments fins et pointus. Les nombreux capitules de 1 à 2,5 cm de diamètre sont réunis en grappe en forme de fausse ombelle.

Biologie - Habitat :
Elles fleurissent de mai à août, sur substrats variés, argileux et riches en azote. La Matricaire fausse-camomille colonise les bords des chemins, les prés des lieux habités et les décombres. La Matricaire inodore et la Matricaire camomille colonisent moissons, cultures et jachères.

Répartition - Statut :
La Matricaire fausse-camomille est très fréquente en France et commune partout en Bourgogne, bien que d'apparition relativement récente (1922 en Côte d'Or et 1931 en Saône-et-Loire).
La Matricaire inodore et la Matricaire camomille sont communes à assez communes en Bourgogne et fréquentes en France. Des trois espèces, c'est la matricaire camomille qu'on rencontre le plus souvent.

Menaces :
Espèces non menacées

Divers
La Matricaire camomille est une espèce messicole et médicinale (stimulante tonique et digestive) ; en Morvan, lors des travaux de jardinage, on se frictionnait d'une décoction de fleurs 'd'Am' rel'' pour éloigner les moustiques. De plus, pour soigner 'les bêtes ballonnées et les indigestions', il était prescrit de faire boire des infusions de Matricaire camomille.

Galerie photo

Contributions

Il n'y a actuellement aucune contribution.

Contribuer

Ajoutez une ou plusieur images (maximum : 5)