Vous êtes ici

Amanite phalloïde

Amanita phalloides

Chapeau : 7 à 15 cm de diamètre, convexe à aplati, vert jaunâtre, soyeux, brillant par temps sec, fibrillé radialement de blanc verdâtre, à vert olive ou brun olivâtre, marge grisâtre lisse aiguë, très rarement persistance de fragments de voile blanc sur le chapeau. Jeune ce champignon, naît d'un sac ovoïde blanc, partiellement enterré, formé d'un voile blanc se déchirant par le sommet et laissant apparaître le chapeau olivâtre d'abord conique puis vite étalé.

Commentaires : ce champignon est de couleur variable suivant les spécimens et les conditions météorologiques; la couleur peut varier du jaune olive au brun olive; les fortes pluies lavent plus ou moins la couleur et l'éclaircissent, sans jamais atteindre le blanc pur.

Il existe une variété blanche de cette espèce.

Lames : blanches, jaunissant légèrement en vieillissant, à arête entière.

Pied : de 8 à 20 cm, épais de 1 à 2 cm cylindrique, plein, se creusant avec l'âge. Base bulbeuse contenue dans le sac blanchâtre déchiré : la volve; l'intérieur de la volve est quelquefois verdâtre. Ce pied est blanc, lisse au dessus d'un anneau blanc strié, chiné de verdâtre plus ou moins foncé au dessous.

Chair : blanche, inodore, en vieillissant odeur de rose pourrie et d'urine fermentée.

Habitat : Ce beau champignon se rencontre solitaire ou en troupes, près des chênes et des hêtres (Quercus, Fagus) dans les forêts de feuillus ou les bois mixtes; mais aussi en bordure de plantations de résineux, prés de chênes recépés et dans les prairies enclavées en bordure de bois. Rarement dans les bois de conifères purs.

Mortel

Galerie photo

Contributions

Il n'y a actuellement aucune contribution.

Contribuer

Ajoutez une ou plusieur images (maximum : 5)