Vous êtes ici

5 Les amphibiens et l'homme

Les amphibiens forment sans doute l'une des classes les plus menacées du règne animal.

Il ont une phase aquatique vitale pour leur reproduction et on sait actuellement à quel point ces milieux sont malmenés. La protection des zones humides et de leur périphérie est donc un des meilleurs moyens pour les protéger.

Les principales causes de régression des espèces sont :

- les dégradations des habitats : destruction des zones humides avec une perte du site de reproduction (comblement des mares et drainage), la destruction des habitats terrestres (arrachage des haies, enrésinement des forêts...), l'abandon de l'élevage traditionnel (arrêt de l'entretien des mares et des abreuvoirs et comblement), l'aménagement des cours d'eau (voies de communication infranchissables empêchant l'espèce de gagner son lieu de reproduction et fractionnant les populations) ;

- les pollutions de l'eau (empoisonnement par les pesticides ; eutrophisation des mares par les engrais...) ;

- les collectionneurs terrariophiles, notamment avec les espèces de belles couleurs ;

- les introductions d'espèces étrangères (la Grenouille taureau, les poissons carnassiers...).

Protection :

Presque toutes les espèces françaises d'amphibiens méritent une surveillance particulière car elles sont fragiles et occupent des habitats vulnérables.

C'est pourquoi la loi française les protège quasiment toutes.

En fait, seules la Grenouille verte et la Grenouille rousse peuvent être pêchées (besoin d'une carte de pêche) pour une consommation familiale et ce, pendant une période annuelle fixée par arrêté préfectoral, généralement de juin à septembre.

Galerie photo

  • pollution

Contributions

Il n'y a actuellement aucune contribution.

Contribuer

Ajoutez une ou plusieur images (maximum : 5)