Vous êtes ici

Bancs de scie

En Morvan, 'le banc de scie' se différencie de la scierie par sa taille et son statut. Ce n'est pas une scierie professionnelle, mais un simple banc de sciage appartenant généralement à un agriculteur. On en trouvait beaucoup dans les hameaux ou en limite de villages. Chacun, moyennant accords, venait y débiter ses arbres pour les planches ou poutres d'usages particuliers.

Généralement ouvert des quatre côtés, des poteaux supportaient un toit à deux pans abritant le banc. Le banc en planchettes de bois sur rouleaux en fer permettait de glisser les troncs à débiter par une scie circulaire. Une locomobile alimentée au bois fournissait la force motrice pour entraîner la scie. Déplacée par des bœufs ou vaches, la même locomobile pouvait servir pour le battage.

Ils disparaissent et se détériorent très vite. Les rares encore debout ou s'écroulant doivent être rapidement sauvegardés.

Ils restent le symbole de la forêt paysanne et de l'accès libre aux ressources forestières. Après une très longue période en Morvan de stricts droits d'usages du bois dans les forêts appartenant aux grands propriétaires, les paysans purent acquérir petit à petit des bois pour leurs usages personnels sans être redevables à qui que ce soit.

Contributions

Il n'y a actuellement aucune contribution.

Contribuer

Ajoutez une ou plusieur images (maximum : 5)