Vous êtes ici

Vannier

Un vannier est un artisan qui tresse des fibres végétales, l'osier en général mais aussi beaucoup la paille de seigle en Morvan, pour confectionner divers objets comme les vans (d'où son nom), les paniers de toutes formes, les corbeilles, les hottes mais aussi des chaises, des fauteuils, des berceaux, des ruches, des bonbonnes ou encore des nacelles de montgolfières.

Généralement, le vannier cultive son propre osier ou le récolte en pleine nature. Cette plante qui pousse sur tous les terrains humides nécessite peu d'entretien. Mais pour être utilisé en vannerie, l'osier doit être lisse, souple et régulier sur toute sa longueur.

Après avoir coupé les tiges d'osier, le vannier en fait des bottes qu'il plonge dans l'eau. L'osier peut être utilisé soit à l'état brut, soit après écorçage. Pour retrouver toute sa souplesse, l'osier brut - aussi appelé osier noir ou osier vert - doit passer une semaine dans l'eau. Ensuite il reste souple, donc facile à travailler pendant deux semaines environ. En revanche, l'osier blanc, c'est-à-dire l'osier dont le vannier a enlevé l'écorce, ne demande qu'une heure de trempage mais l'artisan doit l'utiliser aussitôt puisqu'il faut à l'osier blanc entre un quart d'heure et trois heures pour sécher et par conséquent perdre sa souplesse.

En Morvan, le seigle était la céréale la plus cultivée. Les Morvandiaux ont su développer un savoir-faire pour valoriser au mieux toutes les parties de cette plante. Ainsi, les grains étaient utilisés pour faire le pain et la paille servait pour la couverture des toits de chaume et pour la vannerie.

Le vannier travaille souvent à l'extérieur et son outillage reste assez simple. Il se compose d'une serpe pour couper les tiges, d'un couteau pour tailler les brins, d'un fendoir pour fendre les plus gros brins et de poinçons afin d'écarter les brins pour installer une anse de panier par exemple.

Pour faire un panier, le vannier commence toujours par le fond. Il tresse les brins de façon à former une étoile. Les branches de cette étoile sont toujours en nombre impair. Ensuite, l'artisan entrelace les brins autour des branches de cette étoile. Le tressage se fait soit à plein, quand les brins sont calés les uns contre les autres, soit à jours, lorsqu'il y a un vide régulier entre les brins.

Alors qu'elle était encore très utile il y a quelques décennies, la vannerie a perdu de son importance notamment à cause de l'usage de nouveaux matériaux tels que les matières plastiques.

Galerie photo

  • pelage de l'osier

Contributions

Il n'y a actuellement aucune contribution.

Contribuer

Ajoutez une ou plusieur images (maximum : 5)