Vous êtes ici

Charbonnier

Au XIXème siècle, la consommation de charbon de houille est en très forte augmentation notamment pour les besoins de l'industrie alors en pleine croissance. Toutefois, l'usage du charbon de bois reste courant et la forêt morvandelle est largement exploitée pour cette production.

Les producteurs de charbon, les charbonniers, travaillent souvent en équipe. Dans la majorité des cas, la charbonnière est établie sur le lieu même de l'abattage du bois ce qui limite les problèmes de transport du bois. Dans la plupart de la Bourgogne, le charbonnier utilise une grande brouette à bûches appelée 'schlitte' mais en Morvan le charbonnier préfère souvent un long traîneau moins contraignant que la brouette.

Le charbon de bois est le résultat de la carbonisation. Pour cela, le charbonnier construit une meule c'est à dire qu'il empile deux ou trois couches de bois et de charbonnette autour d'une cheminée centrale. Ces couches de bois sont recouvertes de feuilles, de mousse et de terre battue. La meule une fois construite, le charbonnier met le feu en introduisant du bois déjà enflammé dans la cheminée centrale. Puis le feu se propage peu à peu dans la meule ; tout l'art du charbonnier réside dans sa maîtrise de la propagation du feu dans la meule. La meule produit d'abord de la suée - il s'agit du rejet de l'humidité du bois - ensuite une épaisse fumée se dégage. De moins en moins épaisse au fur et à mesure de la carbonisation, la fumée devient bleuâtre presque transparente. La carbonisation terminée, la cheminée est obstruée. Après refroidissement, le charbon est trié, chargé dans de grands sacs et livré dans les villes et villages environnants.

Le travail du charbonnier est fatigant et pénible mais c'est l'un des métiers de la forêt les mieux payés. Contrairement à d'autres métiers comme l'écorceur par exemple, le charbonnier peut exercer son métier toute l'année, c'est pourquoi la plupart des charbonniers vivent en forêt. Ils habitent de petites huttes faites de branchages et recouvertes de terre. Quand le charbonnier ne vit pas seul, ces huttes qu'on appelle 'loges' ou 'culots' abritent toute la famille.

Galerie photo

  • Dressage d'un fourneau
  • Débardage des fagots
  • Empaquetage du charbon de bois
  • Hutte en forêt
  • La mise à feu de la meule
  • Mise en feu d'un fourneau
  • Préparation du bois
  • Fête du flottage - Fabrication du charbon de bois

Contributions

Il n'y a actuellement aucune contribution.

Contribuer

Ajoutez une ou plusieur images (maximum : 5)